Connect with us

Générale

Kogi Govt. cherche le soutien des résidents pour la vaccination contre la polio

Published

on

Le conseil d'administration de la Université Ouverte Nationale du Nigéria (NOUN), a approuvé 15 nouveaux cours pour les programmes de premier cycle et de troisième cycle afin de donner des opportunités aux Nigérians souhaitant étudier dans cette institution.

Le professeur Peter Okebukola, président du conseil d'administration de NOUN, a fait cette déclaration jeudi à Abuja, tout en informant les journalistes.

Il a noté que trois des cours, Relations internationales, le français et le développement, avaient été approuvés pour les programmes de premier cycle.

Okebukola a expliqué que 12 des programmes, y compris Master en droit, Master en droit international et diplomatie (MILD), santé publique, économie et communication de masse avaient été approuvés pour des programmes de troisième cycle.

Les autres cours approuvés pour les programmes de troisième cycle étaient la cybersécurité, l'intelligence artificielle et le système d'information de gestion.

Okebukola a déclaré: "Le Conseil a noté que le Sénat de l'Université avait approuvé toute une gamme de nouveaux programmes universitaires de premier cycle et de troisième cycle afin d'offrir davantage de possibilités à des milliers de Nigérians qui n'auraient pas été en mesure d'étudier ces programmes en raison de leur situation particulière."

Selon lui, six des programmes liés à la cybersécurité, à l'intelligence artificielle et au système d'information de gestion auront lieu au Centre africain pour l'excellence en apprentissage assisté par la technologie (ACETEL), financé par la Banque mondiale.

Le président du conseil de NOUN a également déclaré que l'institution atteignait progressivement son objectif d'un million d'inscriptions en atteignant actuellement 550 000 étudiants.

Il a félicité la direction de Commission des universités nationales (NUC) et le Fonds d’affectation spéciale pour l’enseignement supérieur (TETFund) pour leur soutien et leurs interventions dans l’université, qui ont conduit à une augmentation du nombre d’étudiants inscrits.

"Le Conseil est heureux d'annoncer que le gouvernement du Bélarus a demandé à NOUN l'autorisation de tenir une éducation juste en décembre 2019 en raison de l’importance de NOUN en tant que centre névralgique national pour la diffusion éducative et l’assurance qualité.

”Le Conseil a également approuvé la recommandation du Sénat concernant la nomination du professeur Uduma Orji Uduma du Département de philosophie au poste de nouveau vice-chancelier adjoint aux affaires académiques.

"Nous avons également noté l'élection de représentants de la congrégation au conseil de Mme Margaret Merari et d'Alhaji Isa Shehu pour la période spécifiée par loi.

«Il est gratifiant de noter le nombre croissant de femmes inscrites au programme NOUN; l’inscription au second semestre a indiqué que 58% des candidats à l’examen en NOM sont des femmes.

«C’est louable, car cela offre aux femmes une opportunité de gagner mondel’éducation de classe à leur place et à leur rythme », a ajouté Okebukola. (NAN)

EMAF / DCU

Edité par Donald Ugwu

Trending

© 2019 NNN NEWS NIGERIA. EDITOR@NNN.COM.NG