Home Blog Page 3

Le ministre inaugure un comité chargé d'examiner la mauvaise sortie du Nigeria aux championnats du monde d'athlétisme

0

<a href = "https://i2.wp.com/dailypost.ng/wp-content/uploads/2019/08/Sunday-Dare.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = "external" target = "_ blank" rel = "nofollow noopener external noreferrer" title = ""class =" external ">

Le ministre de la Jeunesse et du Développement des sports, Sunday Dare, a inauguré lundi à Abuja un comité composé de huit membres, chargé d’examiner la piètre performance du Nigéria aux Championnats du monde d’athlétisme 2019 à Doha.

Lors de l’inauguration du comité, le ministre a déclaré que la mesure visait à résoudre les causes immédiates et lointaines de la mauvaise sortie du Nigéria aux championnats en vue d’empêcher toute récurrence.

Il a toutefois souligné que le mouvement ne consistait pas à chasser les sorcières, mais à trouver une solution durable aux défis auxquels la Fédération d'athlétisme du Nigéria (APN) était confrontée.

le Nigeria Nouvelles L'agence rapporte que les championnats du monde d'athlétisme se sont tenus à Doha, au Qatar, du 26 septembre au 6 octobre.

«Nous devons savoir pourquoi le Nigéria, qui a dominé le tableau des médailles en athlétisme aux Jeux africains de 2019 en août, est arrivé à la neuvième place, avec une seule médaille de bronze sur le classement de l’Afrique aux championnats environ un mois plus tard.

"D'autres pays africains, comme le Kenya, l'Ethiopie, l'Ouganda, l'Algérie, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Maroc et même la Namibie, ont fait mieux que le Nigeria aux Championnats", a déclaré le ministre.

Dare a également décrié les fautes administratives qui ont conduit à la disqualification initiale de deux des meilleurs athlètes nigérians aux championnats.

La NAN rapporte que le mandat du comité comprend la résolution des causes de la mauvaise sortie, la définition des revendications des athlètes exceptionnels et la recommandation de la marche à suivre.

Le comité a Prof. Ken Anugweje

en sa qualité de président, les autres membres étant le Dr Umar Bindir, M. Rotimi Obajimi, M. Ibrahim Galadima, Mme Mary Onyali, M. Falilat Ogunkoya, M. Dare Esan et Maria Wophill.

Wophill, ancien secrétaire de l’APN, assumera les fonctions de secrétaire du comité.

Le comité ne dispose que d'une semaine pour soumettre son rapport.

Tout en répondant, Anugweje s’est engagé au nom du comité à assurer un travail approfondi conforme aux meilleures pratiques internationales, compte tenu en particulier du calibre des membres du comité.

MUYI / OLAL

(Edité par Olawale Alabi)

Oyetola exhorte les dirigeants africains à exploiter le patrimoine naturel et culturel du continent

0

<a href = "https://i2.wp.com/pmparrotng.com/wp-content/uploads/2019/06/Gov-Gboyega-Oyetola.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = " external "target =" _ blank "rel =" nofollow external noopener noreferrer "title =""class =" external ">

Gboyega Oyetola de Osun a exhorté les dirigeants africains à exploiter les potentiels économiques du patrimoine naturel et culturel du continent pour assurer leur prospérité économique.

Oyetola a lancé cet appel lors d'un atelier de formation sur la préservation et la conservation du patrimoine culturel africain, organisé par le Fonds du patrimoine mondial africain (AWHF) lundi à Ile-Ife.

Représenté par le vice-gouverneur, M. Benedict Alabi, M. Oyetola a déclaré qu'il était grand temps que les dirigeants africains élaborent des stratégies visant à maximiser les avantages pour le patrimoine culturel et naturel de l'Afrique.

Il a ajouté qu’avec un juste engagement et des investissements appropriés, la culture africaine pourrait être transformée en une énorme source de revenus.

«Il sera très utile au continent d'utiliser son patrimoine culturel comme outil international de relations publiques.

"Les sites patrimoniaux et la riche culture de l'Afrique sont des mines d'or qui attendent d'être exploités", a-t-il déclaré.

Le gouverneur a appelé à une gestion efficace et durable des sites du patrimoine africain, affirmant que "cela pourrait transformer l'image du continent et stimuler la croissance économique".

Oyetola a ajouté que l’Afrique était un refuge pour la culture riche et une source primaire de ressources naturelles.

Il a assuré que son administration était prête à soutenir les efforts visant à exploiter de manière adéquate le patrimoine culturel au service du développement économique.

VE / AZU / WAS

Edité par Azubuike Okeh et ‘Wale Sadeeq

Le gouvernement de Johnson empêché de tenir son vote sur l'accord sur le Brexit

0

Le président de la Chambre principale du Parlement britannique a empêché le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson de voter sur son accord sur le départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Le président John Bercow a déclaré que le gouvernement tentait de présenter une motion «en substance la même» que celle examinée par les législateurs de samedi.

"J’ai donc décidé que la question ne serait plus débattue aujourd’hui", a déclaré Bercow.

La menace potentielle de ratification de son accord de divorce par le Brexit au Parlement britannique avec les visages de Johnson est intervenue après que l’orateur eut refusé d’autoriser un vote à ce sujet lundi.

À seulement 10 jours du Royaume-Uni qui doit quitter l’UE le 31 octobre, le divorce est de nouveau en désarroi, la Grande-Bretagne Les politiciens discuter sur l'opportunité de partir avec un accord, de sortir sans accord ou de tenir un autre référendum.

Bercow a déclaré qu'un vote ne devrait pas être autorisé lundi, la même question ayant été discutée samedi, lorsque les opposants ont transformé la grande journée du Johnson sur le Brexit en une humiliation.

«En résumé, la motion d’aujourd’hui est en substance la même que celle de samedi et la Chambre des communes a tranché la question.

"Les circonstances d’aujourd’hui sont en substance les mêmes que celles de samedi", a déclaré Bercow au Parlement.

"Ma décision est donc de ne pas débattre de la motion aujourd'hui, car ce serait répétitif et désordonné de le faire."

La décision de l’orateur signifie que le gouvernement devra essayer de faire adopter le texte de loi nécessaire à la ratification par les opposants pour comploter en vue de l’épave de modifications qui détruiraient l’accord de Johnson.

Johnson a été pris au piège au parlement samedi par des opposants qui ont demandé une modification du calendrier de la ratification de l'accord, exposant le Premier ministre à loi qui l'a forcé à demander un délai jusqu'au 31 janvier.

Johnson a envoyé la note à l'UE non signée et a ajouté une autre lettre signée dans laquelle il plaidait contre ce qu'il disait être un retard profondément corrosif.

L'UE a accepté la première lettre comme valide, mais n'a pas encore donné de réponse finale sur une extension.

Il prépare toutefois les étapes nécessaires à la ratification de l'accord au Parlement européen.

Le gouvernement britannique insiste sur le fait que le pays quittera l'UE le 31 octobre.

Lors de la deuxième lecture, le Parlement se prononcera mardi sur un projet de loi connu sous le nom de projet de loi sur les accords de retrait, après quoi des amendements pourront lui être proposés.

FAT / AIB

Edité par Fatima Sule / Abdulfatah Babatunde

Nous n’avons pas encore reçu nos droits, les retraités de Kano crient

0

<a href = "https://i2.wp.com/thenewsnigeria.com.ng/wp-content/uploads/2016/08/Salisu-Buhari2.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = " external "target =" _ blank "rel =" nofollow external noopener noreferrer "title =""class =" external ">

Alhaji Salisu Ahmed, président, Union nigériane des retraités, Kano Le chapitre de l'Etat, dit que plus de 3000 retraités qui ont pris leur retraite de 2016 à 2018 doivent encore recevoir leur gratuité.

Ahmed-Gwale a révélé cela lundi lorsqu'il avait invité d'autres membres de l'Union à rendre une visite de courtoisie au président de l'Assemblée de l'État de Kano, Alhaji Abdulazeez Garba-Gafasa.

Il a déclaré: «Plus de 3 000 de nos membres qui ont pris leur retraite de la fonction publique de 2016 à 2018 n'ont reçu aucun Kobo à titre de gratification. Cela a causé beaucoup de difficultés à nos membres, certains d'entre eux sont même décédés sans avoir obtenu leur droit.

«C’est inquiétant et il est devenu nécessaire pour nous de le faire savoir car beaucoup d’entre eux traversent de nombreux défis en raison du non-paiement de leurs droits.

“Nous appelons donc le président à intervenir sur le sujet afin de mettre fin aux souffrances de nos membres”.

Il a expliqué que deux comités avaient été mis en place pour examiner les problèmes des retraités de l'État, soulignant qu'ils avaient achevé leur mission mais que rien n'avait été fait par le gouvernement de l'État.

Il a également appelé le gouvernement de l'État à vendre les maisons qui leur ont été attribuées dans certains lotissements construits par l'administration précédente, leurs membres ne pouvant se permettre de payer 22 millions de nairas pour chacune des maisons qui leur ont été attribuées.

"Nous appelons le gouvernement de l'État à vendre les maisons construites par l'administration de l'ancien gouverneur Rabi’u Kwankwaso avec le fonds des retraités", a-t-il déclaré.

Il a allégué que le ministère des Collectivités locales et l'Éducation de base universelle universelle (SUBEB) étaient les principaux organismes paraétatiques du gouvernement qui ne versaient pas la déduction pour pension versée aux fonctionnaires.

Dans ses remarques, le Président a appelé le syndicat à rencontrer le gouverneur Abdullahi Ganduje afin de présenter à nouveau leurs griefs.

Il a assuré le syndicat que l'assemblée ferait tout son possible pour que le problème soit résolu.

Le Président a ensuite convoqué le ministère des Gouvernements locaux et le SUBEB pour qu’ils comparaissent devant l’assemblée sur la question des retraités.

Dans une interview avec le Nigeria Nouvelles Alhaji Sani Dawaki, président du conseil d’administration du fonds de pension de l’État de Kano, a confirmé que plus de 3 000 retraités n’avaient pas reçu leur pourboire.

Il a ajouté qu’aujourd’hui, le conseil d’administration de la caisse de retraite comptait plus de 29 000 retraités en patrouille.

Dawaki a admis que «depuis le début de cette administration, SUBEB, qui compte un nombre élevé d'employés, n'a pas versé les 17% qu'ils sont censés payer.

"Le loi dit que huit pour cent devraient être déduits des fonctionnaires, tandis que les 17 pour cent devraient être payés par l'organisation qui les a employés, ce qui, a-t-il ajouté, relève du même problème avec les gouvernements locaux.

AABS / MTM

Edité par Tukur Muntari.

La Chine prévoit des tarifs douaniers contre les États-Unis dans le créneau commercial de l'OMC

0

<a href = "https://i2.wp.com/phoenixnewsonline.com/wp-content/uploads/2018/03/World-trade-organisation.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = " external "target =" _ blank "rel =" nofollow external noopener noreferrer "title =""class =" external ">

La Chine a décidé lundi de lever de nouveaux tarifs punitifs sur les exportations américaines, d’une valeur de 2,4 milliards de dollars, dans le cadre d’un différend portant sur des subventions qui a été porté devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Ceci est basé sur le document qui a été publié au siège de l'OMC à Genève.

Dans un différend qui a débuté en 2012, la Chine s'est plainte de droits qui Washington imposées par Pékin aux subventions accordées aux entreprises publiques.

Après que les arbitres de l'OMC eurent constaté que les mesures américaines n'étaient pas conformes aux règles du commerce international, Washington a adapté ses tarifs.

Cependant, la Chine n'était pas satisfaite et les arbitres de l'OMC ont confirmé en juillet que Washington n'avait pas correctement mis en œuvre les décisions antérieures.

Selon les règles de l’OMC, Beijing est désormais autorisée à exercer des représailles avec ses propres droits de douane.

Toutefois, l’organe de l’OMC délibérera plus tard sur la proposition chinoise d’un milliard de dollars, avant que la décision finale de l’OMC sur la valeur des droits de douane chinois ne soit prise. (Xinhua / NAN)

YI / AIB

Edité par Yahaya Isah / Abdulfatah Babatunde

L'UA affirme que le nombre de victimes de l'épidémie d'Ebola s'élève à 2 150 en RD Congo

0

<a href = "https://i2.wp.com/unicef.org/wca/sites/unicef.org.wca/files/styles/hero_desktop/public/UN0229507.jpg" data-caption = "" data-wpel -link = "external" target = "_ blank" rel = "nofollow external noopener noreferrer" title = ""class =" external ">

Le bilan de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) s'est élevé à 2 150 morts, selon le dernier rapport.

Le rapport était selon le dernier chiffre du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC en Afrique).

L'Afrique, le CDC, une agence spécialisée de l'UA, a récemment révélé que le bilan de la crise du virus Ebola en République démocratique du Congo avait atteint 2 133 morts au début du mois.

Cependant, sa dernière mise à jour périodique concernant l’état de l’épidémie mortelle indiquait que le nombre de morts était passé à 2 150 à partir du 13 octobre.

Les chiffres de l'UA ont également indiqué qu'un total de 3 220 cas d'Ebola avaient été signalés à la période indiquée, enregistrant 29 nouveaux cas du virus Ebola sur les 3 191 signalés au 29 septembre.

Le nombre de personnes ayant guéri du virus mortel a également augmenté, passant de 991 personnes au 29 septembre à 1 033 en décembre dernier, taux de mortalité global dû au virus Ebola demeurant constant à 67%, a-t-on noté.

Le bloc panafricain de 55 membres, par l'intermédiaire du CDC pour l'Afrique, a également exhorté ses pays membres ainsi que les organisations internationales et privées à déployer des efforts concertés pour lutter contre l'épidémie d'Ebola en RDC et dans les pays voisins.

Le 15 octobre, l'UA avait également organisé un forum de collecte de fonds du secteur privé africain et de ses partenaires, baptisé «Africa Against Ebola», qui visait à soutenir la riposte en cours contre l'épidémie d'Ebola en RDC.

L’UA a également annoncé qu’elle mobiliserait jusqu’à 600 personnes au niveau local. santé les travailleurs et les volontaires de la communauté pour atteindre les coins les plus reculés des zones de santé touchées.

La mesure vise à répondre aux défis critiques de l'engagement et de l'appropriation de la communauté. (Xinhua / NAN)

FAT / DCU

Edité par Fatima Sule / Donald Ugwu

Le Premier ministre espagnol Sanchez rend visite à des policiers blessés à Barcelone

0

<a href = "https://i2.wp.com/s18407.pcdn.co/wp-content/uploads/2018/06/Pedro-Sanchez-1.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = "external" target = "_ blank" rel = "nofollow external noopener noreferrer" title = ""class =" external ">

Le Premier ministre espagnol par intérim, Pedro Sanchez, s'est rendu lundi à Barcelone, dans le nord-est de l'Espagne, pour rendre visite à des policiers blessés au cours des sept jours de troubles causés par l'emprisonnement de neuf dirigeants séparatistes catalans.

Selon les derniers chiffres publiés par le ministère espagnol de l'Intérieur, un total de 289 policiers ont été blessés lors d'affrontements avec des groupes radicaux organisés et violents à Barcelone.

Après avoir rencontré des chefs de police au siège de la police nationale espagnole, il s'est également rendu dans deux hôpitaux pour exprimer sa gratitude et son soutien à certains des policiers blessés.

Le Premier ministre par intérim a rencontré des manifestants pro-séparatistes lorsqu'il a quitté les deux hôpitaux, qui ont réclamé pacifiquement la libération des dirigeants séparatistes.

Lors de son séjour à Barcelone, Sanchez a rejeté une rencontre avec le chef catalan Quim Torra, affirmant qu'il ne serait pas condamné par la violence.

«Je visite Barcelone aujourd'hui pour voir comment les agents blessés dans les troubles se remettent.

"J'ai rappelé à M. Torra dans une lettre les obligations de chaque personne qui a la responsabilité publique de condamner fermement la violence, de soutenir Sécurité forces qui la combattent et évitent le désordre civil.

«Dans la lettre, Sanchez a accusé Torra d'avoir laissé tomber les forces de sécurité, je leur ai tourné le dos. Votre conduite au cours des derniers jours a pris exactement la direction opposée », a déclaré Sanchez.

Cependant, Torra a répondu qu'il s'était toujours opposé à la violence, que la grande majorité du mouvement séparatiste était pacifique et que la situation ne serait résolue que par le dialogue.

Parallèlement, outre les policiers blessés, plus de 260 véhicules de la police ont été endommagés et 194 manifestants violents ont été arrêtés.

YI / MZA

Edité par Yahaya Isah / Maharazu Ahmed

Championnat national de para-football: Katsina marteau ses homologues de Sokoto 6-1

0

<a href = "https://i2.wp.com/cdn.dailytrust.com.ng/wp-content/uploads/2019/08/other-forms-of-crimin-activities-in-Yauri.jpg" data -caption = "" data-wpel-link = "external" target = "_ blank" rel = "nofollow external noopener noreferrer" title = ""class =" external ">

Katsina L’équipe de para-football d’Etat, lundi à Abuja, a martelé son Sokoto les homologues nationaux 6-1 au championnat national de para-football en cours.

le Nigeria Nouvelles L'agence rapporte que lors du match disputé au Old Parade Ground, l'équipe Katsina a dominé l'équipe Sokoto en termes de compétences et de jeu en équipe.

Sani Gimbiya a ouvert le score pour l'équipe Katsina, en ajoutant un autre juste avant la fin de la première mi-temps.

À la reprise de la deuxième mi-temps, Mukhtar Sani a marqué le seul but de l’équipe de Sokoto.

Tasiu Ibrahim, Tony Tabaya, Sani Gimibiya et Jamilu Autau ont ensuite ajouté plus de buts pour porter le score à 6-1.

S'exprimant après le match, Auwal Bawa, l'entraîneur de Katsina a déclaré à NAN que le résultat était une indication que sa performance de lundi était meilleure.

«Nous avons eu une meilleure performance et je félicite Dieu pour ses bénédictions qui ont permis de mettre fin au jeu avec succès.

«Maintenant, je suis en mesure d’élaborer mon prochain plan sur la manière dont nous pourrons marquer lors de nos prochains matches.

«Même si je pensais que nous allions marquer 10 à 15 buts dans ce match, c'est vraiment bien.

«J'encouragerai mon équipe à travailler plus fort pour obtenir plus de buts lors de notre prochain match mardi.

«Nous allons travailler plus fort pour obtenir le maximum de résultats contre le Nasarawa équipe d'état.

"Une victoire signifie que nous nous qualifierons pour la demi-finale", a-t-il déclaré.

Bawa a toutefois félicité la Fédération du Para-football du Nigeria de lui avoir fait du bien en l'aidant à sortir de la rue.

«Nous avions presque tous mendié dans les rues auparavant.

«Nous ne connaissions même pas nos droits avant maintenant. Mais maintenant, nous connaissons nos droits et nous avons un avenir à défendre dans le pays.

«En faisant ce qui est juste maintenant. nous ne sommes plus des mendiants. Nous avons maintenant la possibilité de travailler et d'avoir une poignée de main avec les gouverneurs des États », a-t-il déclaré.

La NAN rapporte que lors des matches de mardi, l’Etat de Sokoto devra faire face à Borno Etat alors que l'Etat de Katsina s'attaquera à l'Etat de Nassarawa.

Neuf équipes participent à la compétition, qui est la septième édition du championnat.

Cela avait commencé samedi au Old Parade Ground et se terminerait jeudi pour marquer la Journée mondiale de la polio.

STJ / OLAL

(Edité par Olawale Alabi)

UNILORIN élève 968 collaborateurs lors des examens de promotion 2019

0

<a href = "https://i2.wp.com/pmnewsnigeria.com/wp-content/uploads/2016/05/Unilorin.jpg" data-caption = "" data-wpel-link = "external" target = "_blank" rel = "nofollow noopener external noreferrer" title = ""class =" external ">

La gestion de la Université d'Ilorin (UNILORIN) affirme avoir promu 968 membres du personnel lors de l'examen de promotion 2019.

Selon UNILORIN Bulletin publié lundi, la promotion vise à motiver le personnel pour une prestation de services de meilleure qualité dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et des services communautaires.

Le Bulletin, qui donnait des détails sur l'exercice 2019, montrait que 29 membres du personnel enseignant de diverses facultés et départements étaient élevés au rang de professeur, tandis que 34 maîtres de conférences étaient également promus au statut de lecteurs.

«Au total, 171 autres universitaires ont été élevés à d’autres grades dans l’échelle universitaire de l’institution.

"L'exercice a également vu l'élévation de 435 cadres non enseignants à divers grades, tandis que 299 membres du personnel non enseignant des catégories subalternes ont également bénéficié de leurs promotions au grade supérieur", a-t-il déclaré.

Selon la publication, le directeur des affaires générales de l'université, M. Kunle Akogun, a déclaré que l'université continuerait à récompenser le travail acharné et la contribution exemplaire des membres du personnel à la réalisation des mandats fondamentaux de l'institution. , recherche et service communautaire.

Le directeur a souligné qu'il était important que tous les membres du personnel de l'université fassent preuve d'un dévouement total à l'égard de leurs tâches, précisant que l'université récompenserait toujours l'excellence du personnel académique et non enseignant.

Akogun a encouragé ceux qui ne bénéficiaient pas de la promotion de 2019 à ne pas se décourager, leur assurant que, tant qu'ils resteraient engagés à assumer leurs responsabilités, les leurs viendraient également en temps voulu.

FATY / ESAN / GY

Edité par Abiodun Esan / Grace Yussuf

Le nouveau plan économique du Liban ne parvient pas à apaiser les manifestants

0

<a href = "https://i2.wp.com/thenicheng.com/wp-content/uploads/2019/10/Lebanese-Prime-Minister-Saad-Hariri.jpg" data-caption = "" data-wpel -link = "external" target = "_ blank" rel = "nofollow external noopener noreferrer" title = ""class =" external ">

Le cabinet libanais a approuvé lundi un projet économique présenté par le Premier ministre Saad Hariri, mais pas assez pour apaiser les manifestants, qui ont continué à manifester même après l'annonce des nouveaux plans.

Au cours des cinq derniers jours, des milliers de Libanais ont protesté contre l’incapacité du gouvernement à améliorer la situation économique du pays.

Auparavant, M. Hariri avait fixé un délai de 72 heures au gouvernement pour s’entendre sur une solution aux problèmes économiques du pays lourdement endetté, sans imposer de nouvelles taxes.

"Vos manifestations ont conduit à l'approbation de ces réformes", a déclaré Hariri.

Parmi les réformes clés figure une réduction de 50% du salaire des législateurs et des ministres, anciens et actuels.

Selon Hariri, le ministère de l'Information et un certain nombre d'institutions publiques devaient être supprimés, soulignant que cela ne signifie pas que les employés vont perdre leur emploi.

«Vous décidez quand arrêter vos manifestations, pas moi.

"Les décisions que nous avons prises pourraient ne pas répondre à vos exigences, mais elles répondent à ce que je demandais", a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu'il incombait au gouvernement de protéger les revendications pacifiques de la population.

Il a promis que des scanners seraient installés aux points de passage entre le Liban et la Syrie pour mettre fin à la contrebande et qu'un groupe anti-corruption serait formé.

Il a également promis qu'aucune nouvelle taxe ne serait imposée.

"Mais les manifestations se sont poursuivies et beaucoup de personnes se sont rassemblées près du siège du cabinet, un manifestant décrivant les promesses du cabinet comme" une injection de douleur. "

Cependant, peu de temps après le discours de Hariri, les manifestants ont commencé à crier révolution, les routes principales menant à la capitale demeurant bloquées par les pneus en feu alors que les écoles, les commerces et les banques étaient fermés.

L’un des manifestants, Yasmeen Taan, s’est déclaré déçu de la déclaration de Hariri.

En outre, Reem Mouwaad, enseignant ayant des besoins spéciaux, a déclaré qu’il n’avait aucune confiance en soi dans le gouvernement de Hariri.

Dans le même temps, les manifestants avaient accusé la classe politique du pays de mauvaise gestion, de gaspillage des fonds publics et de corruption généralisée.

La protestation a été déclenchée par la proposition du gouvernement d’introduire des frais pour les utilisateurs d’applications de messagerie pour smartphone, telles que WhatsApp, dans le but de renforcer les coffres de l’État.

La Banque mondiale et le FMI font pression sur le Liban pour qu'il prenne des mesures d'austérité en échange d'un soutien financier.

Le pays a l’un des taux de dette publique les plus élevés du monde. mondeéquivalent à environ 150% du produit intérieur brut.

Yi / AFA

Edité par Yahaya Isah / Felix Ajide