Connect with us

Générale

SMEDAN forme les enseignants des écoles d'Adamawa à l'esprit d'entreprise

Published

on

Le professeur Itsey Sagay, président du Comité consultatif présidentiel contre la corruption (PACAC), a déclaré que le gouvernement fédéral avait récupéré des milliards de dollars auprès de Nigérians corrompus au cours des quatre dernières années et demie.

Sagay, qui a fait cette révélation en répondant aux questions des correspondants de la State House à Abuja jeudi, a déclaré que le comité avait enregistré des progrès sans précédent dans la lutte contre la corruption dans tout le pays.

Selon lui, le produit de la lutte contre la corruption est déjà versé dans la trésorerie du pays, où il sert à améliorer la vie des citoyens.

«L'aspect le plus remarquable est que ce butin récupéré est inscrit chaque année dans le budget national et utilisé dans le cadre du programme d'investissement social.

«Ainsi, lorsque vous entendez parler de l'alimentation de plus de 12 millions d'écoliers; Comme lors de ma dernière vérification, avec des repas nutritifs tous les jours, vous entendez dire que des familles pauvres sont soutenues pour survivre et se tiennent debout, ou plus de 500 000 jeunes formés à toutes sortes de compétences et payés 30 000 N par mois par le gouvernement et les prêts sans intérêt accordés aux petites entreprises de tout le pays.

"Tout cela fait partie de l'argent, pas un kobo, il reste, tout est réinvesti et je pense que le pays devrait savoir que, c'est très sans précédent, cela ne s'est jamais produit auparavant dans l'histoire du pays, tout est réinvesti.

«Nous avons ensuite réussi à améliorer la qualité des poursuites en donnant aux agences de lutte contre la corruption beaucoup de capacités de renforcement des capacités, de les former de la manière dont les affaires devraient être poursuivies et comment les accusations devraient être portées.

Il a ajouté que les juges de la Cour suprême avaient également bénéficié du programme de formation à la lutte contre la corruption.

Il a également noté que le gouvernement fédéral avait réussi à bloquer les fuites et les pratiques de corruption dans le pays. pétrole secteur.

«Dans le domaine de la corruption, vous serez surpris si vous vous rappelez que plus personne ne parle de corruption liée aux subventions sur les carburants. Auparavant, nous perdions près de 400 milliards de nairas chaque année avec de fausses subventions sur les carburants, mais maintenant, ils sont nuls.

«De manière générale, le ton du pays s’est amélioré. Le pays a énormément gagné, la corruption a diminué ", at-il déclaré.

Le président du PACAC a mis en garde ceux qui nourrissaient l’idée de s’engager dans des pratiques de corruption à repenser, car des modalités ont été mises en place pour les détecter et les poursuivre.

«Il y a toujours de la corruption, mais elle a diminué et quiconque s'adresse en particulier à un officier d'un État qui l'engage connaît le risque qu'il prend.

«Nous avons la TSA, nous avons le numéro de vérification bancaire, tout cela a changé de manière incroyable notre niveau de lutte contre la corruption.

«Maintenant, vous ne pouvez plus cacher d’argent dans les banques et les agences ne peuvent pas cacher d’argent dans des comptes de diverses banques qu’elles dépensent à l’insu du gouvernement.

«Tout est au même endroit, tout est transparent, grâce à ce gouvernement», a-t-il déclaré.

Au sujet des défis auxquels le PACAC est confronté, Sagay a déclaré: «Il y a toujours des défis, mais nous n’en avons pas du tout sérieux. Nous faisons notre travail. Nous travaillons dans une grande variété de domaines, à la fois distants et immédiats, pour soutenir la lutte contre la corruption.

“` Nous allons assez bien. Auparavant, nous craignions que lorsque les fonds initiaux des agences donatrices seront épuisés, comme nous l’avions déjà fait l’an dernier, nous serons en difficulté.

«Mais je dois dire que le gouvernement et divers autres organismes de ce pays, que je ne voudrais pas mentionner, sont venus soutenir le PACAC avec des fonds.

"Nous sommes donc en mesure de poursuivre nos activités à la même vitesse qu'auparavant, indépendamment du fait que le étranger les donateurs ne nous financent plus, mis à part Mac-Author, qui finance toujours nos programmes de temps à autre.

«Je suis heureux de dire que la capacité de lutte contre la corruption a été réduite avec l'expiration de la vie de la 8ème Assemblée nationale.

«C’est là que se constituait la principale opposition à ce gouvernement, principale opposition à la lutte contre la corruption, c’était le centre.

"A cette époque, cela ne dépendait pas du parti auquel ils appartenaient, ils se sont tous unis pour lutter contre la corruption et ont tout fait pour contrecarrer le gouvernement et nous-mêmes dans cette lutte", a-t-il déclaré.

Selon lui, la 9ème Assemblée est totalement différente, affirmant qu'elle est déterminée à travailler main dans la main avec le gouvernement et le PACAC. (NAN)

SYC / ASS / ABI

Edité par Saidu Adamu

Trending

© 2019 NNN NEWS NIGERIA. EDITOR@NNN.COM.NG